La calligraphie chinoise de nos jours

Publié le par Phoenix

Aujourd’hui, le xing shu demeure le style de la communication courante. Si la plupart des Chinois ne savent pas nommer la graphie qu’ils utilisent, ils sont capables de déchiffrer le kai shu, car c’est celui des documents imprimés. Les calligraphies et les artistes n’en sont pas moins nombreux à consacrer leurs efforts à perpétuer ou à raviver toutes les autres écritures, et de nombreuses écoles se spécialisent dans un style. En outre, dans leur exploration perpétuelle de l’art de la calligraphie, les lettrés continuent à produire de nombreux chefs-d’œuvre.


74-copie-1.png


Tous les styles de calligraphies s’appuient sur les mêmes traits, qu’ils interprètent pour tracer les caractères dans la manière du style en question. Dans la mesure où le kai shu est à l’origine des normes de construction de ces traits, il est indispensable que l’apprenti calligraphe débute par ce style. Par ailleurs, étant donné qu’il constitue l’écriture moderne dominante, il est également préférable d’aborder les idéogrammes en xing shu. Afin d’allier les deux apprentissages, chacun des modules comporte aussi bien des instructions de tracé des traits élémentaires en kai shu que des modèles d’idéogrammes en xing shu.


Commenter cet article

Calligraphie Chinoise 29/05/2012 12:00


Merci pour vos informations, la calligraphie complexe est un art complexe qui mérite d'être découvert !