La préparation des pinceaux

Publié le par Phoenix

Pour des questions de présentation, la touffe de poils des pinceaux chinois neufs est maintenue par une pellicule de résine. Avant de commencer à calligraphier, il faut débarrasser les soies de cette pellicule en « ouvrant le pinceau ».

En calligraphie, la méthode d’ouverture du pinceau diffère de celle employée pour peinture. Dans le second cas, puisqu’on travaille avec toute la touffe, il faut retirer toute la pellicule. En calligraphie il est beaucoup plus difficile de contrôler le mouvement du pinceau lorsque toute la touffe est ouverte, c’est pourquoi on ne l’ouvre généralement qu’à demi.

Pour cela, trempez la pointe du pinceau dans l’eau froide pendant 3 à 5 minutes. Lorsque la pointe commence à se relâcher, retirez-la de l’eau sans attendre que le processus s’étende au reste des poils. L’usage du pinceau finira par ouvrir entièrement les soies, mais l’encre et la patine les auront alors suffisamment raffermies. Essuyez immédiatement les soies avec du papier absorbant ou avec une serviette douce. Le pinceau est prêt à l’emploi.

L’entretien des pinceaux

Les bons pinceaux de calligraphe chinoise, souvent des œuvres d’art à part entière, méritent un soin tout particulier. Voici quelques conseils qui vous aideront à conserver vos outils en bon état.

• Après ouverture, ne remettez pas le pinceau dans l’étui (cellophane ou bambou) dans lequel il vous a été vendu, vous émousseriez la pointe.

• A chaque fin de séance, nettoyer les pinceaux à l’eau claire, dans un bocal ou sous un filet d’eau froide, en débarrassant les poils de toute l’encre possible. Séchez avec du papier absorbant. N’utilisez jamais d’eau chaude ou un jet trop fort qui abîmerait les soies.

• Ne laissez pas les pinceaux dans l’eau.

• N’utilisez pas de détergent ou de savon car ils forment une pellicule qui adhère aux soies.

• Rendez leur forme aux soies (pointes) après le nettoyage et laissez-les sécher à l’air libre.

• Enveloppez les pinceaux dans une petite natte en bambou spécialement conçu pour cet usage : les interstices qui séparent les baguettes laissent respirer les soies sans contenir l’humidité.

• Pour fabriquer un étui à pinceaux : glissez deux longueurs d’élastique de couturière entre les lattes d’un rouleau de bambou comme si vous cherchiez à tisser l’élastique entre les lattes ; glissez les pinceaux dans les anneaux ainsi formés entre l’élastique et le bambou.

• Ne rangez jamais les pinceaux dans des récipients fermés ou dans des sachets en plastique où les soies naturelles risqueraient de pourrir. Attendez toujours qu’ils soient bien secs avant de les entreposer simplement à l’abri de la poussière.

Publié dans La préparation

Commenter cet article